Petit, il voulait ouvrir une boulangerie

Actualités

Educateur au second degré depuis quelques mois maintenant, Monsieur Mathias JOIRET a été interrogé par Mayssa pour le MaterTimes.
Où avez- vous grandi ?
Je suis né en Belgique dans une commune bruxelloise, plus précisément à Berchem-Sainte-Agathe.

Quels sont vos hobbies, passions ? Que faites-vous en dehors du travail ?
J’adore lire, écouter de la musique : pop, variété française, rock.
J’aime aussi aller au cinéma et m’instruire surtout en histoire et géographie.

Aviez-vous un rêve de petit enfant ?
Etant petit, je voulais ouvrir une boulangerie avec l’un de mes camarades de classe.
On s’amusait à imaginer le prix des petits pains, etc…

Que vouliez-vous exercer comme profession lorsque vous étiez jeune ?
Depuis mes 13 ans, je voulais devenir éducateur car j’ai été dans une école spécialisée pour dyslexiques. Je suis allé dans un internat de mes 12 à 14 ans et mes éducateurs m’ont beaucoup aidé, grâce à leur soutien, j’ai pu surmonter mes difficultés. J’ai donc voulu faire de même à mon tour.

Qu’aimeriez-vous réaliser dans le futur ou même actuellement ?
J’aimerais voyager et exercer mon métier d’éducateur dans le milieu scolaire.

En quoi consiste votre métier ?
Tout d’abord, je suis un des éducateurs du 2ème degré. Mon travail ne réside pas exclusivement dans la surveillance des élèves dans la cour ou de compléter les présences. Je suis aussi à l’écoute des élèves, s’ils ont des doutes, des questions, …
Il est vrai qu’il est aussi important de rappeler le cadre, le respect des autres et de soi-même.

Comment avez-vous vécu la journée de l’amitié ?
J’ai vraiment apprécié car c’était mon 1er contact avec toute l’école, je me suis familiarisé avec mes collègues. C’était une journée très intéressante car c’était un moment de partages et d’échanges.


Mayssa KICHOUH pour le MaterTimes